Démocratie bafouée à Pont-Péan

démocratie bafouée à Pont-Péan

Démocratie bafouée  : le maire sonne le glas de la démocratie participative à Pont-Péan

Chères Pont-Péannaises, Chers Pont-Péannais
Vous êtes en droit de savoir.

Vous trouverez ci-dessous le texte lu en défense lu lors du conseil municipal du 14 novembre 2022.

Démocratie bafouée : situation : une ukase, une décision inspirée par des motifs étrangers à la bonne marche de l’administration municipale

Monsieur le Maire n’accorderait plus sa confiance à l’adjoint démocratie « locale », au prétexte que son mari a fait usage de son libre arbitre en tant que citoyen à part entière et dans le pur respect des lois et règlements. Ce n’est pas un argument factuel qui engage ma personne.
Soyons sérieux, il s’agit plutôt d’un délire autocratique.

Par ailleurs, Monsieur le maire, votre décision est inspirée par des motifs étrangers à la bonne marche de l’administration municipale. Dans le cadre de ma délégation « Démocratie locale », j’ai toujours assumé ma tâche « sous votre surveillance et votre responsabilité » et celle du Conseil municipal. Selon vos propos Monsieur la Maire, vous êtes même satisfait de mon travail.
Vous êtes donc dans l’incapacité de formuler une accusation sérieuse qui ce ne soit pas le fait du prince. Force est donc de constater que c’est la démocratie qui est attaquée.

Déjà en janvier  2021, une alerte au maire avant une demande de protection fonctionnelle des élus suite à harcèlement moral et mobbing*

Ma procédure de harcèlement argumentée et datée du 31  janvier 2022 n’a reçu à ce jour aucune réponse. Cette procédure d’alerte envoyée par recommandé est une procédure officielle qui engage le maire. Ce document est Intitulé :

« Harcèlement moral à mon égard dans le cadre de mes fonctions municipales et mobbing*. Alerte au maire avant demande de protection fonctionnelle des élus ».

Généralement initié par des collègues exerçant une position d’autorité, il consiste à cibler une personne en particulier et à tout faire pour le pousser à partir. Parce qu’il est considéré comme un «intrus» au sein de l’équipe de travail, tous les moyens sont bons de la part des «mobbeurs» pour faire de sa fonction un enfer.

De surcroît, lundi 7 novembre l’ukase est tombé avec un arrêté portant retrait d’une délégation à un adjoint :

arrêté 2022-86 : la délégation donnée à Mme Évelyne Ollivier-Lorphelin, 4° adjointe, déléguée à la démocratie locale est rapportée, et est devenue exécutoire immédiatement.

Michel Demolder, maire de Pont-Péan arrêté remis le lundi 7 novembre à 18 h 00 en mairie après information téléphonique en toute fin de matinée).

Aujourd’hui, un retrait de mission sans motif sérieux, est une décision grave qui pourrait être
interprétée comme un acte de harcèlement supplémentaire.

  • Le harcèlement moral selon « Services publics » se manifeste par des agissements répétés pouvant entraîner, pour la personne qui les subit une atteinte à ses droits et à sa dignité.

Abus de pouvoir, harcèlement moral ? à chacun de se faire son opinion

En quoi n’ai-je pas exercé correctement ma mission de délégataire à la démocratie participative ?

Lors de la réunion de groupe du lundi 7  novembre 2022 à 20 h 00, vous avez dit être satisfait de mon travail, vous ne pouvez donc pas dire que j’entrave la bonne marche de l’administration communale. Nous sommes bien dans le cadre d’un abus de pouvoir comme défini par le Conseil d’État. Par ailleurs faut-il rappeler la notoriété de notre action démocratique lors de l’AG de Bruded 2022, la visite de la Vice-Présidente à la démocratie participative du Département 35 et l’aide souhaitée par notre commune voisine de Laillé sur l’ingénierie du budget participatif.

Je veux aussi citer le dernier rapport du Sénat du 17  février 2022 sur la démocratie implicative réalisé par les sénateurs Mme Gatel et Monsieur Houllgatte :

«Inventer la démocratie implicative conduit les élus locaux à être la cheville ouvrière des changements pour les susciter, les reconnaître, les promouvoir, les encourager et les accompagner » « Mais pour faire progresser la participation, il faudra aussi voir plus grand et accepter le débat ».les sénateurs Mme Gatel et Monsieur Houllgatte

Dès notre élection, dans notre commission, nous avions considéré déjà ce point de vue comme étant notre mission. Je tiens à remercier sincèrement tous les membres de la commission démocratie participative/communication d’avoir été des membres actifs et responsables de cette belle aventure. Ils n’ont jamais compté leurs efforts.

Monsieur le Maire par ailleurs, d’aucuns affirment que je n’aime pas la démocratie représentative.

Non je n’ai aucun problème avec la démocratie, qu’elle soit représentative ou participative., bien au contraire elles se complètent, en revanche avec l’arbitraire et l’absolutisme oui.Évelyne Ollivier-Lorphelin

Machiavel, le bien connu philosophe politique, écrivait au XVIe siècle

« Et nous comprenons que l’humanité n’a pas réellement sa place chez le prince : il doit agir tel une machine géniale, ayant pour seul but la conservation du pouvoir »Machiavel

Faut-il laisser de côté son libre arbitre quand on siège au conseil municipal ?

La démocratie, ça ne veut pas dire que pendant six ans, on se tait. Les gens ont le droit de discuter, argumenter, débattre. Pour mémoire les articles 10 et 11 de Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, inscrite en préambule de notre constitution :

  • L’article 10 précise bien « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. »
  • L’article 11 : « la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement…»

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, inscrite en préambule de notre constitution

Démocratie bafouée : en conclusion, avant de voter

Peut-on prétendre être une assemblée démocratique quand on s’attaque à la démocratie ?

Souvenons-nous que Hitler a accédé au pouvoir par les urnes.
La démocratie ce n’est pas la façon d’arriver au pouvoir, c’est la façon de l’exercer.

Certains considèrent qu’être élus leur donne des devoirs et d’autres qu’ils ont carte blanche pendant 6 ans. Il ne faut pas confondre démocratie représentative et usage abusif du pouvoir. Pour les seconds, nous devrions abandonner tout esprit critique, de libre arbitre au profit d’une soi-disante cohésion de groupe.

Le retrait ou non de ma fonction d’adjointe qui est proposé au vote est l’arbre qui cache la forêt.
Il s’agit en fait de faire un choix entre deux modes de gouvernance d’un côté la démocratie, de l’autre l’autocratie. Chers collègues, vous allez devoir choisir ce qui vous paraît le plus juste en votre âme et conscience.

  • soit vous vous rendez complice d’une décision non justifiée et inique, vous choisissez de faire un chèque en blanc et de mettre la démocratie en sommeil à Pont-Péan pour plusieurs années.
  • Soit vous élèverez publiquement et solennellement la pratique démocratique qui en ressortira grandie dans notre commune.

Aujourd’hui, l’heure est grave, la guerre tonne aux portes de l’Europe, les pays s’arment, la démocratie est mise en danger par les dictateurs à l’extérieur et les extrêmes à l’intérieur de notre pays. Alors devant la désinvolture de certains impétrants, s’activer à détruire la démocratie participative est tout simplement criminel.
Comment les fossoyeurs de la démocratie pourront-ils demain se regarder devant la glace ?
À Pont-Péan la démocratie n’en aura désormais que le nom. Certains aspirent à ce que la démocratie ne soit qu’un simulacre, ne faites pas leur jeu !

Les citoyens pont-péannais vous en seront reconnaissants.

« Le mot non, disait Malraux, possède une puissance mystérieuse qui provient du fond des siècles. Toutes les plus hautes figures spirituelles ont dit non à César. L’esclave dit toujours oui. »

Malraux


Réfléchissez-y à deux fois avant de voter.

Licence Creative Commons

Cette publication est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =