slow news

Anytime, anywhere, anyhow, vitesse, fulgurance, «selfies» … la révolution digitale a bouleversé les modes de vie, les pratiques, les marques, les parcours consommateurs, les perceptions esthétiques et les écosystèmes des contenus. Vite toujours plus vite, « publish or perish » et alors ? Et si nous reprenions le temps de réfléchir, d’écouter, de ne plus être de simples consommateurs absorbeurs mais aussi des citoyens. Et si nous partagions une autre temporalité, un vrai luxe prendre le temps pour soi en relation avec des êtres humains qui ont des choses à dire.

Quelque chose de nouveau a émergé dans le monde lorsque l’on parle d’informations : la recherche de sens au lieu du tohu-bohu de la vie quotidienne, ce que les Anglo-Saxons appellent le hurly-burly. Ce qui se présente à nous aujourd’hui c’est une profusion de chiffres (big data), de choix, de possibilités et nous avons tous trop peu de temps pour analyser et il devient très difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Et pourtant de plus en plus d’entreprises innovantes reconnaissent qu’il y a une vie derrière les gadgets. Et qui ne souhaite pas prendre le temps de poser les crayons, pardon les tablettes pour réfléchir, pour construire notre vie de demain ?

Rendre compte du monde au rythme du monde est une tâche indispensable, mais à quel rythme ? Les journalistes de la presse papier autrefois prenaient le temps – quelques irréductibles le font encore – le temps de la documentation, le temps de la rencontre, le temps du reportage, le temps du montage pour apporter un éclairage, un point de vue. À Capsentis, notre objectif est de perpétuer cette approche avec les outils d’aujourd’hui, donner à voir, à entendre, à lire en prenant le temps à la hauteur de la réflexion. L’idée est de donner la parole à ceux qui proposent un engagement, une raison d’être, un point de vue en leur laissant le temps de s’exprimer à condition d’être dans un rapport éthique. C’est sans doute également pour le citoyen une forme de résilience face à la fragmentation pour garder sa liberté de penser, de choisir en n’étant plus enfermé dans les rets de l’éphémère et de la standardisation.

Les informations seront disponibles en permanence sur Capsentis, pas tout en bas de la file, et ne disparaîtront pas une heure après. Face à l’obsolescence programmée, l’économie circulaire propose désormais d’autres modes de production et d’usages. Capsentis développe dans sa phase de démarrage cette thématique qui nous semble désormais prioritaire si nous voulons préserver notre planète et faculté à y vivre. Différents sujets seront toutefois abordés, notamment ceux liés à la créativité sous toutes ses formes qu’elle soit sous forme artistique, économique, marketing, sociologique, nutritionnelle, industrielle mais aussi sociétale, voire organisationnelle.

Nous avons élaboré deux premières émissions :

Futur proche :

un entretien de 30 minutes conduit par Évelyne Ollivier avec un acteur du futur, sur un futur qui est proche dans le temps et qui relate une histoire qui est en train de s’écrire avec un impact probable pour nous et les générations futures, et proche de la réalité des hommes et des femmes qui cherchent des solutions applicables, réalisables aujourd’hui ou dans un futur proche, concrètes même si la démarche n’exclut pas une part d’utopie.

La preuve par l’exemple

Il est de gens ou des entreprises qui font mais qui ne le disent pas. Pourtant tout va dans le bon sens, Alors nous avons décidé de le montrer, de l’expliquer sans être dans une démarche publicitaire. La preuve par l’exemple peut revêtir la forme d’un reportage mais aussi d’un reportage avec entretien.

Nous vous proposons de continuer à apprendre avec vous, à grandir, à vous écouter, dites-nous ce que vous souhaitez en plus, ou en moins. Notre objectif est de vous proposer des points de vue issus de différents horizons, des analyses de spécialistes mais aussi de citoyens. Si vous désirez prendre part à la réflexion, n’hésitez pas, contactez-nous.