Dérive budgétaire et conseillers asservis

Chroniques Pont-Péannaises le podcast

Projet de réhabilitation et d’extension de la mine de Pont-Péan

Projet d’investissement «Réhabilitation/extension Mine de Pont-Péan» :  le constat est alarmant.

Nous constatons une réduction drastique des prestations versus la présentation Médiéval alors que les coûts augmentent de façon vertigineuse (voir histogrammes dans l’animation – coûts exprimés en HT). Voir également l’article Mine de Pont-Péan un puits sans fond.
Et nous savons que ces coûts sont sous-estimés, bien en dessous de la vérité puisque des lots encore infructueux ne sont pas évalués à leur valeur réelle, si tant est… que nous ayons des offres en retour. Il y aurait encore selon les estimations basses 831 786 euros HT euros en cours de négociation, simplement sur la partie APD, sans compter les abords, la dépollution… Il est probable que ce soit beaucoup plus. Nous restons encore dans le flou. Aujourd’hui le maire, parle de 7 millions d’euros (article OF par Glen Recourt du 25 mars 2023).

La courbe verte du schéma de l’animation basée sur les indices de la construction montre bien que la dérive budgétaire n’est pas due à la seule conjoncture. On s’achemine inexorablement vers des augmentations importantes des impôts dans une période où la sobriété est de mise pour tous et particulièrement pour les familles.

Très remarqués lors du CM du 6 mars 2023 :
des conseillers assujettis et asservis qui ne disposent plus de leur libre arbitre,
des conseillers solidaires à un groupe et à la seule décision de quelques-uns et non à leur cité

Il est remarquable de constater que les conseillers sont aveugles sur ce qu’est la situation financière engendrée par ce projet. Il faut dire que l’information est réservée, fragmentée, manipulée à souhait pour s’y perdre. Il est important de situer toutes ces données budgétaires dans un contexte et un ensemble où la qualité de vie des Pont-Péannais en dépendra sur plusieurs mandaturesau moins 4 sinon plus – à venir (20 à 30 ans selon l’emprunt si celui-ci est consenti raisonnablement par un organisme prêteur).

Les organisations autoritaires colonisent les individus qui deviennent leurs sujets, dans le sens assujetti du terme ; Serez-vous de ceux-là ? Faut-il que votre vote soit fondé sur l’obéissance aux plus radicaux, ceux qui procèdent par élimination ou mise sous omerta voire exercent la terreur en exemple et soumettent les individus sous la crainte de subir le même sort que les éliminés ? Devant cette situation délétère, un élu fusse-t-il simple conseiller municipal a un devoir vis-à-vis des citoyens qui l’ont élu.

Tiendrez-vous la promesse électorale de ne pas augmenter les impôts ? Aujourd’hui certes 2023, le projet n’est pas commencé, il ne se passera pas grand-chose avant quelque mois, mais à partir de 2024, inexorablement le couperet tombera. Pour rembourser les 3 000 000 d’euros d’emprunts annoncés dans le ROB 2023 – seront-ils suffisants, probablement pas ? – , il faudra trouver en plus par an plus de 218 152,92 euros avec un taux directeur à 4 % pour le rembourser, voire plus. Comment les trouverons-nous ? Nos impôts, largement augmentés à la fin du dernier mandat, ne suffisent déjà pas à couvrir les charges salariales qui augmentent fortement elles aussi.

Élus majoritaires, êtes vous redevables envers la vingtaine de personnes qui composent votre groupe
ou envers les citoyens pont-péannais ?

Une situation de vulnérabilité démocratique

La montée de la défiance des Pont-Péannais est déjà là. Le 6 mars dernier, nombre de personnes présentes dans le public se sont exprimées. L’article de presse OF de ce jour 25 mars 2023 fait état du mécontentement des animateurs et des familles de l’association du foot. « Pourquoi mettre ses œufs dans le même panier, concentrer tous ses efforts sur un seul projet au détriment des autres ». Ils ne sont pas les seuls face à l’abandon des projets annoncés : certains parents d’élèves mentionnent les 6,5 °C dans certaines classes de l’école puisque la vieille chaudière énergivore des années 70 tombe en panne régulièrement.

Comment pourrons-nous budgétairement la remplacer ? Il faudra sans doute vendre les «bijoux de famille», faudra-t-il dire adieu donc aux nouveaux jardins partagés sur la zone du Pont-Mahaud ? etc…

«On a les politiques que l’on mérite»

« Nos démocraties méritent que l’on tente tous, chacun dans son rôle
et à sa place, de résister à l’air du temps. »

Chloé Morin – idem pour le titre de ce paragraphe


Venez nombreux au Conseil municipal du mardi 28 mars 2023 pour exprimer vos vœux et intérêts de citoyens, autonomes, responsables et solidaires vous aussi de la cité et du devenir de votre commune.

Licence Creative Commons

Cette publication est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Cet article a été réalisé selon le service du droit de savoir et de la liberté de dire, dans le souci de la vérité des faits et du pluralisme des opinions dans le respect de la liberté d’expression (article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, et loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse). Les commentaires éventuels engagent leurs auteurs et en s’interdisant la diffamation et l’injure. Les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, validistes et témoignant d’autres formes de haines sociales, en seront toutefois exclus.

3 commentaires

  1. La dérive budgétaire que nous découvrons au fil des jours était prévisible et pendant longtemps la vérité a été cachée par inconscience de l’équipe majoritaire en place (les soumis), le Maire ne devrait pas être surpris vu qu’il a cautionné ce projet sous l’ex mandature et l’a voté APS (passage en force le 3 Mars 2020) l’a t’il bien compris ?
    Cette dérive n’est pas la seule puisque le Budget alloué aux élus a déjà été dépassé la 1 ère année, 2020 101 Ke et 2021 105 Ke, pour 2022, le chiffre souhaité ne m’a pas été communiqué ni pas la DGS ni par le Maire , c’est du confidentiel sans doute idem pour le poste sous-traitance espaces verts (Feuille de route, nous maintiendrons une gestion maîtrisée des finances… ).
    Ce dossier irréaliste, il fallait se poser les bonnes questions et en assurer une gestion pointue, transparente et pas de la Pifométrie.
    En raison des ratios Financiers dégradés depuis la prise de fonction de cette mandature, le concours bancaire de 3 000 Ke qui sera sollicité ne sera pas obtenu, Epargne Nette 71 Ke nouveau remboursement ttc: 191 Ke delta -120 Ke.
    L’heure est grave mais le Maire n’en prend pas acte, obstination.
    Dossier à suivre de très très près.

    1. Bonjour Monsieur
      Il convient également d’intégrer l’Épargne Brute, indicateur de la santé financière des collectivités.L’Épargne Brute est un des soldes intermédiaires de gestion pertinent pour apprécier la santé financière d’une municipalité. Il correspond au solde des opération réelles de fonctionnement (recettes réelles de fonctionnement – dépenses réelles de fonctionnement, y compris les intérêts de la dette). L’Épargne Brute est la ressource interne de la collectivité pour financer les investissements de l’exercice. On peut l’assimiler à la Capacité d’Autofinancement ou CAF utilisée en comptabilité privée.

      L’Épargne Brute conditionne la capacité d’investissement de la collectivité. Les investissements peuvent être financés par des ressources propres (Épargne Brute) et par des ressources externes (subventions, dotations et emprunts). Il faut aussi intégrer la capacité de désendettement, à savoir encours de dette/épargne brute). C’est un indicateur de solvabilité, à savoir la capacité à rembourser sa dette.

      Ce sont des points que nous devrons tous examiner avec attention le mardi 28 mars lors du vote du CA et du BP, en intégrant absolument une analyse sur le long terme, pas seulement 2023 avec déjà un trimestre de passé et des travaux et emprunts non engagés. Il sera très important de regarder 2024 et les années suivantes sur toute la durée de l’emprunt. La municipalité n’aura alors pas d’autre choix que de recourir à l’impôt de façon important pour le seul projet de la mine. Quid des autres projets et besoins autres en investissement – un système de chauffage par exemple ? Comment ferons-nous ?

      En tant que professionnel de la banque, vous regardez aussi l’Épargne nette, comme vous nous l’indiquez. Pour les personnes qui nous lisent et qui n’ont pas votre expertise comptable, l’Épargne Nette correspond à l’épargne de gestion après déduction de l’annuité de la dette. L’Épargne Nette mesure l’épargne disponible. Et pour mémoire l’annuité de la dette est composée du montant des intérêts des emprunts (une des charges de la section de fonctionnement) et du montant du remboursement du capital (dépenses réelles du compte 16).

    2. Les dérives continuent bon train, non seulement nous les alertons ceci ne les empêchent pas de continuer , droit dans le mur… « circulez rien à voir »
      Au fur et à mesure qu’ils avancent les vérités finissent par arriver, réunion du 28 Mars 2023, le Maire finit par avouer frais études pour la Mine déjà engagés 733 KE, feuille de route, lettre du 5 mars 2020 dans nos boîtes aux lettres, « rétablissons tout d’abord quelques vérités » initiateur Mr DEMOLDER frais 300 KE différence 433 KE ? Est-ce les frais engagés depuis le 20 Mai 2020, si oui c’est plus grave que nous le pensions, la dérive…
      Au fil des jours les dérives s’accentuent, frais d’étude pour des projets qui ne verrons pas le jour (ex le Pôle Social 46 Ke HT un règlement en 2022 : 13 297 euros et solde pour 2023: 32 703 euros , c’est pas grave ce n’est pas notre argent !! si problème nous actionnerons le curseur de l’impôt nous les avons prévenus lors de notre Réunion du 28 Mars
      2023, 2024 année charnière et mon Adjoint aux Finances l’a martelé, a t’il oublié son engagement électoral ou va t’il démissionné comme il l’a évoqué).
      Démarrage de la construction du pôle petite enfance, il manque
      167 774 euros, on verra bien en cours de route, si vous me signez une autorisation de financement (le four tout) je mettrai cela dedans et je vous en parlerai dans mes attributions.. Terrain pour la dépollution 110 Ke , financement ?. Pas de souci Subventions, le mot à la mode sur Pont Péan, c’est accordé sur du prévisionnel ….
      Le terrain N° 10 de la ZA de Pont Mahaud, prix 171 309,90 euros HT, pour le financement on avisera le moment venu ! Ce terrain vient réapparaître dans la comptabilité de la ZA de Pont Mahaud pour
      165 682,09 euros HT extrait délibération pour copie conforme du 31 Mars 2023 signé par Le Maire , différence 5 627,81 euros à quoi correspond ce montant est-ce les agios à venir pour 2023 sur la ligne de trésorerie ? A ce faire préciser lors de la prochaine réunion.
      Le terrain Multisports pour 120 000 euros , en dehors d’une Subvention, PV du 6 Février 2023 on a déjà obtenu près de 42 000 euros… vous solderez le reste comment : 78 000 euros ?
      Ici ce ne sont que quelques exemples, en les additionnant cela fait de l’argent à trouver.
      Petit rappel la ZA de Pont Mahaud, la Commune a épongé un déficit qui se chiffre à plus ou moins 203 KE (Années 2018 et 2019 118 ke et le solde pour 2023 si clôture définitive de cette Zone, triste expérience pour 12 lots suivant plan dans ROB 2023 page 45), que d’argent dilapidé du fait d’une mauvaise gestion .
      Affaire à suivre ..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =