Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Une grande journée pour l’innovation à Rennes

Aujourd’hui, c’est une journée particulière, ce 21 janvier, puisque nous avions ce matin avec nos partenaires de la SATT le lancement du Campus de l’innovation Rennais sur Beaulieu avec le ministère, le secrétariat général pour l’investissement, le rectorat et la région. Nous avons continué par une très belle manifestation avec Bpifrance pour accueillir tous les docteurs, entrepreneurs, candidats, que l’on appelle le Deeptech Tour.
Aujourd’hui est une journée de lancement pour l’innovation Rennaise. Elle récompense l’engagement de notre université depuis des années. Dès l’année 2000, nous avons créé le premier service d’activité industriel et commercial, quasi le premier SAIC de France, après nous avons créé Bretagne Valo, ensuite maintenant Ouest Valorisation comme SATT. Nous avons lancé une fondation, nous venons d’obtenir le Concours Mondial de l’Innovation avec Kemiwatt, nous avons beaucoup de création d’entreprises, 24 CIFRE par an. Pour moi cela récompense tout l’engagement de tous les acteurs. Aujourd’hui c’est à la fois un aboutissement et un tremplin pour l’avenir avec contenus d’innovation avec tous nos partenaires, grandes écoles et université et Deeptech.

Une troisième mission pour les universités :
Innovation et développements socio-économiques

Depuis le début des années quatre-vingt, nous parlons d’une troisième mission pour université : innovation et développements socio-économiques.

Les universités, traditionnellement, ont deux grandes missions, la recherche et la formation. Depuis le début des années quatre-vingt, nous parlons d’une troisième mission : innovation et développements socio-économiques. Pour notre université qui a des domaines de sciences, de technologies, de santé, de droits économie et gestion, c’est un peu l’université mère, l’université historique, c’est presque dans notre ADN cette troisième mission. Nous avons commencé finalement assez tôt. Notre force, ce sont les savoirs fondamentaux, et la recherche fondamentale, vous savez dans les classements type Shanghai sur 18 disciplines nous sommes dans les 500 meilleurs établissements mondiaux. On vient d’avoir deux highly-cited, des chercheurs très reconnus. Nous sommes capables de mettre la science au service de la société. Ma conviction, c’est qu’on ne peut pas demander à tout le monde d’être un entrepreneur, un valorisateur. Par exemple nous avons inventé des éléments de cryptographie, des savoirs fondamentaux, et il faut que dans les équipes, dans les laboratoires il y ait aussi des collègues qui soient plus tournés vers l’entreprise, et qu’il y ait aussi des gens qui vont faire ce travail de jonction et qui vont accompagner. C’est ce que nous avons réussi par exemple avec du stockage d’énergie renouvelable, le projet de Kemiwatt avec des chimistes. Ce que nous avons fait comme incitation, nous leur avons donné un Congé de Recherche Thématique, un CRCT, et nous les avons accompagnés par la SATT, par la Fondation. Grâce à cet accompagnement, nous avons réussi. Le brevet, nous avons mis sept ans pour vraiment l’activer. Pour moi c’est du temps long, c’est cet accompagnement.

Dans l’acronyme SATT, c’est le A d’Accélération de Transfert de Technologie qui me paraît le plus important.

Ce que j’ai souhaité dans mon mandat de Président, et avant avec l’équipe, avec des personnes comme Sophie Langouet-Prigent notre Vice-Présidente de la Fondation, c’est accélérer. D’ailleurs, – je dis souvent -, dans l’acronyme SATT, c’est le A d’Accélération de Transfert de Technologie qui me paraît le plus important. Avec Sophie, nous sommes allés démarcher tous ces grands laboratoires de Recherche Fondamentale, la Physique avec l’IPR, les Mathématiques avec l’IRMAR, certains étaient déjà dedans, je pense à l’IRISA, à une partie de la Chimie sur les verres. Nous avons fait un mouvement presque global en incitant puis en accompagnant. Je crois que nous avons besoin d’être au plus haut niveau fondamental, mais parce que nous sommes au plus haut niveau fondamental, nous pouvons aller vers la valorisation, et cela passera aussi par les carrières.

Nous avons lancé une chaire avec Cooper Standard sur les matériaux. Un collègue m’a demandé : est-ce que c’est une vraie chaire ? j’ai dit oui, quand Cooper Standard met près d’un million d’euros sur tout ce qui est partenariat et choisit un collègue, oui. Nous avons lancé plusieurs chaires industrielles avec la Fondation. Pour moi, ce sont des façons de donner du temps en donnant des moyens. Nous avons aussi lancé un prix de l’innovation de vingt mille euros pour un chercheur qui témoignait aujourd’hui à la Deeptech et qui développe sa start-up, et avant c’étaient des chercheurs comme cela.

Mettre la recherche au service de la société

Parce que nous sommes très bons, nous avons la responsabilité de mettre cette recherche au service de la société.

Je crois qu’il y a ce système de dire qu’il n’y a pas d’activité noble et une autre qui serait mercantile. Il y a la recherche au service de la société, recherche fondamentale, recherche valorisation ou recherche innovation. C’est une responsabilité particulière. J’ai beaucoup de fierté et beaucoup de responsabilités. Rennes est la quatre-vingt-quatrième université européenne en Europe dans les cinq cent, six cents meilleures universités mondiales dans les classements. Nous sommes surtout les premiers en dépose de brevets en Bretagne, et nous sommes quasi la quinzième université d’Europe pour les délivrances. Ce sont des fiertés, je veux qu’on progresse sur l’impact commercial avec aussi des incitations, une prime aux brevets. Je pense que nous sommes à un moment où l’on a mis en place tout l’écosystème. J’ai commencé par la recherche fondamentale, là où nous sommes très bons en termes de moyens. Parce que nous sommes très bons, nous avons la responsabilité de mettre cette recherche au service de la société.

Bibliographie

Université de Rennes 1 : https://www.univ-rennes1.fr/
SAIC Rennes : https://www.univ-rennes1.fr/valorisation-les-interlocuteurs-pour-luniversite-de-rennes-1
SAIC : https://www.senat.fr/rap/r05-341/r05-3415.html
Ouest Valorisation : http://www.ouest-valorisation.fr/fr/accueil/
Concours Mondial de l’Innovation : https://www.entreprises.gouv.fr/innovation-2030
Kemiwatt : https://kemiwatt.com/
CRCT : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/CNU_CRCT.htm
Fondation Rennes 1 : https://fondation.univ-rennes1.fr/
Institut de Physique de Rennes : https://ipr.univ-rennes1.fr/
Institut de recherche mathématique de Rennes : https://irmar.univ-rennes1.fr/
Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires : http://www.irisa.fr/
Cooper standard : https://www.cooperstandard.com/fr
Chaire Cooper Standard :https://www.univ-rennes1.fr/actualites/une-chaire-cooper-standard-rennes-1

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.